En bref : Flashes    Mesurez votre audience

Santé : Danger Aspirine et Anticoagulant

Agence Associated Press
Atlanta, Lundi
13 Mars 2006

« Combiner anticoagulant et aspirine est risqué » 

L'aspirine est connue pour aider à prévenir les crises cardiaques chez les hommes mais elle fait peu pour prévenir les AVC.

Les personnes qui prennent l'anticoagulant Plavix avec de l'aspirine pour tenter de prévenir les crises cardiaques, comme le recommandent plusieurs médecins, ont maintenant de bonnes raisons d'arrêter.

Cette combinaison, non seulement n'a pas aidé ces personnes, selon une étude dévoilée récemment, mais elle a, de manière imprévue, presque doublé le risque de décès, de crise cardiaque ou d'accident vasculaire cérébral (AVC) chez les personnes n'ayant pas d'artères obstruées, mais souffrant de troubles inquiétants comme l'hypertension et un taux élevé de cholestérol.

En fait, cela leur a fait du tort, affirme le docteur Eric Topol. Il ne faut pas utiliser ce médicament chez les patients n'ayant pas de maladies des artères coronaires, a-t-il dit.

Lui-même et le docteur Deepak Bhatt, d'Atlanta, ont dirigé l'étude auprès de 15 603 participants dans 32 pays.

L'aspirine est connue pour aider à prévenir les crises cardiaques chez les hommes mais elle fait peu pour prévenir les AVC. Chez les femmes, l'aspirine prévient les AVC mais ne réduit les risques de crise cardiaque que chez les femmes de 65 ans ou plus. L'ajout de Plavix à l'aspirine pour les personnes déjà soignées pour une crise cardiaque réduit leur risque de subir une seconde crise ou de mourir.

Pour ces raisons, les médecins croyaient que la combinaison des deux médicaments pourrait prévenir des crises cardiaques potentielles chez les personnes ayant les artères fortement obstruées ou beaucoup de facteurs de risques comme le tabac, le diabète et un taux élevé de cholestérol.

Ils ont administré à tous les participants de faibles doses quotidiennes d'aspirine en plus du Plavix ou d'un placebo et les ont examinés plus de deux ans plus tard.

L'ajout de Plavix n'a pas eu d'effet marqué pour le groupe dans son ensemble, sauf une légère baisse du nombre d'hospitalisations. Mais pour les 20 pour cent n'affichant aucun signe de maladie du coeur, la combinaison des médicaments s'est avérée dangereuse. Les décès reliés au coeur ont presque doublé.

Les seules personnes ayant bénéficié même faiblement de l'ajout de Plavix ont été celles qui souffraient déjà d'une maladie du coeur. Leur risque de crise cardiaque, d'AVC ou de décès a reculé dans une proportion si minime que les spécialistes ont estimé que cela ne justifiait pas de recommander la prise du médicament.